Réaction de Denys Brunel sur la baisse du coût des crédits

Les taux continuent à baisser.

Aujourd’hui, pour un dossier de qualité correcte, on peut obtenir sur 15 ans un taux pas très supérieur à 1%, selon Denys Brunel. Il ne faut pas hésiter à renégocier avec sa banque y compris pour une deuxième négociation si une première négociation a eu lieu il y a 18 mois ou davantage, conseille Denys Brunel.

La seule condition est naturellement qu’il reste un nombre d’années de remboursement conséquent.

Cependant, mieux vaut ne pas trop attendre. On répète depuis un certain temps que les taux vont remonter ; cela arrivera nécessairement et désormais dans un délai pas trop long ; la prudence commande donc de prendre ses précautions en renégociant sans attendre : les taux négatifs en emprunt immobilier des particuliers n’est pas pour demain, conclu Denys Brunel.

  • 1